Les 35 Libanais les plus influents du monde des affaires, selon Forbes

122

Le magazine Forbes Middle East a publié pour la première fois un « Top 35 des Libanais du monde des affaires les plus influents ». Plusieurs des personnalités nominées se sont vues remettre leur prix à l’occasion d’une cérémonie organisée lundi soir à l’hôtel Le Royal de Dbayé.

Cette sélection s’inscrit dans le cadre d’un numéro spécial consacré par le magazine au Liban et qui s’accompagne d’une liste plus large – appuyée sur d’anciens classements régionaux – des 100 Libanais et entreprises libanaises qui, par leur réussite personnelle ou collective, ont le plus contribué à « faire progresser » le pays.

Pour distinguer les 35 personnalités les plus influentes, la revue dit s’être appuyé sur quatre critères : le nombre d’années d’expérience de ces professionnels dans leur domaine d’expertise ; l’étendue de leurs fonctions dans leur domaine, entreprise ou organisation ; leur popularité à l’échelle du pays et enfin les revenus de l’entreprise ou de l’individu.« Nous avons voulu mettre en avant des entrepreneurs et des leaders qui, malgré des hauts et des bas, ont beaucoup apporté au pays », justifie Khuloud Al Omian, rédactrice en chef de Forbes Middle East. « Il est important de mettre en avant ces success stories qui peuvent encourager et motiver la nouvelle génération », ajoute-t-elle.

Onze places pour la construction, l’immobilier et la finance

Ce mode de sélection a fait la part belle aux secteurs de la construction, de l’immobilier et les activités apparentées, qui raflent neuf places de ce top 35. Dans les BTP, on retrouve Ghassan Merehbi, fondateur et président d’Arabian Construction Company (ACC) ; Elias Murr, homme politique et président du groupe familial Murr ; Georges Hage, directeur général de Contracting and Trading Group (C.A.T.) ; Talal Shair, président-directeur général (PDG) du groupe Dar et Wael Khoury, président de la société familiale Consolidated Contractors Company. Michel Zovighian, PDG du groupe Sehnaoui, fournisseur d’équipement et de matériel de construction, y figure également.

Parmi les promoteurs immobiliers on retrouve Marc Chamoun, directeur général de la société éponyme Marc Chamoun Properties, Wissam Achour, PDG de Achour Development, et Sakr Sakr, président de Sakr Power&Real Estat.

La finance est elle-aussi bien représentée avec cinq personnalités récompensées. Forbes Middle East désigne l’actuel ministre de l’économie et fondateur de Cedrus Bank, Raed Khoury ; le fondateur et directeur général de CFI Group Holding, Eduardo Fakhoury ; le fondateur et PDG du groupe de courtage en assurances et réassurances Chedid Capital Holding, Farid Chedid ; l’homme politique et président du groupe d’assurances Libano-Suisse, Michel Pharaon ; ainsi que l’investisseur et PDG de l’incubateur de startups Berytech, Maroun Chammas.

Six chefs d’entreprises industrielles

Côté industries, on retrouve deux acteurs de l’industrie lourde : l’homme d’affaire Libano-Grec Andreas Iliovits, fondateur et président de la société émirati experte dans le traitement industriel de la mosaïque de marbre, Mosart Marble & Mosaic International et Rabih Reaidy, président de la société pétrochimique RAR Holding, également installée aux Emirats Arabes Unis.

Dans l’industrie agro-alimentaire, Forbes Middle East désigne Akram Kassatly, fondateur et PDG de la société productrice de boissons Kassatly Chtaura et Peter Daniel, directeur général de la société familiale Lebanese Roasting Group (Castania), comme personnalités les plus influentes du Liban.

Neemat Frem, le PDG du groupe international Indevco, notamment producteur de biens de consommations notamment sous la marque Sanita, gagne lui-aussi sa place au classement.

Le bijoutier Yeprem Chakardemian, fondateur de la marque éponyme, qui dispose de boutiques dans le monde entier et emploie près de 70 salariés au Liban, est pour sa part le seul représentant de l’industrie du luxe. « Cette nomination va nous pousser à aller encore plus loin avec mes enfants, qui travaillent aussi dans l’entreprise », s’est félicité le créateur.

Dans la distribution et le commerce de détail, Forbes Middle East met en avant Wassim Daher, président d’Azadea, distributeur dans la région de marques internationales comme Zara ou Décathlon, Fayez Rasamny, PDG de Rymco, concessionnaire des marques automobiles Infiniti et GMC, Toni Issa, vice-président du gérant de stations-services IPT, et le docteur Karim Ghanem, PDG de Pharmacie Le Gabriel.

Dans la restauration et le tourisme, on retrouve Christophe El-Kallasi, PDG du groupe Kallassi Group, qui détient notamment la franchise locale de Burger King, et Roger Edde, le propriétaire du Eddesands Hotel and Wellness resort.

Trois spécialistes du secteur de la santé

Enfin, dernier grand secteur représenté, celui de la santé, avec quatre personnalités. Il s’agit du Nayef Maalouf, directeur général du Centre Médical de Bellevue ; du docteur Charbel El Hachem, chirurgien esthétique; du docteur Raed Lattouf, un des leaders de la dentisterie cosmétique au Moyen-Orient et, enfin, du docteur infectiologue Matta Matta. « Je suis très content de cette nomination, j’espère que cela va contribuer à faire connaître le travail que nous réalisons notamment auprès des populations défavorisées dans le Nord du Liban », a réagi ce dernier.

L’homme politique et fondateur de l’Université américaine de Dubaï Elias Bou Saab ont également été récompensé ainsi que deux journalistes : le présentateur vedette passé récemment de la LBC à la MTV Marcel Ghanem et la fondatrice du think-tank Beirut Institute, Raghida Dergham.

Enfin, côté technologie, la liste ne recense qu’un seul entrepreneur influent, Hicham Itani, le PDG de Resource Group Holding (RGH). Sa filiale, Inkript, avait notamment remporté, en joint-venture avec l’entreprise Gemalto, l’appel d’offre pour la production des passeports biométriques au Liban. RGH possède également 51% du développeur de jeux pour mobile Game Cooks.