Nasrallah: La clé de Kesrouan et de Jbeil est aux mains de Aoun et de Rahi

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a déclaré que “la clé de Kesrouan et de Jbeil est entre les mains du président de la République, Michel Aoun et de Bkerké, à savoir du patriarche maronite, Béchara Boutros Rahi”.

Après avoir exprimé son appui à la liste “Solidarité nationale” lors du meeting électoral de la circonscription de Kesrouan – Jbeil, organisé au stade des martyrs dans la banlieue sud de Beyrouth, il a qualifié la remise de cette clé par le président de la fédération des municipalités du Kesrouan-Ftouh, Juan Hobeiche, de “démarche symbolique”, critiquant les surenchères électorales à ce sujet.

Il a indiqué que “Hussein Zeaiter est le candidat du mouvement Amal et du le Hezbollah dans la liste de la solidarité qui est la liste du mandat présidentiel”, appelant les familles de Kesrouan et de Jbeil à le soutenir.

“Selon le mouvement Amal et le Hezbollah, le Liban ne peut se construire que sur la base du partenariat qui doit se concrétiser”, a-t-il affirmé, exhortant les habitants de Kesrouan et de Jbeil à visiter les villages chrétiens au Liban-Sud.

Confirmant que les chiites ne pensent pas à l’idée “d’une communauté leader” au Liban, Sayyed Nasrallah a souligné: “Nous avons approuvé la loi actuelle pour assurer la meilleure représentativité alors que nous étions attachés au mode de scrutin de la proportionnelle intégrale avec une seule circonscription”.

“Le Hezbollah a vraiment sacrifié pour l’intérêt national lorsqu’il a approuvé le vote des expatriés alors que ses partisans ne sont pas en mesure de mener des campagnes à l’étranger”, a-t-il rappelé.

Abordant la “menace du changement démographique que certaines parties politiques tentent d’instrumentaliser contre nous, notamment dans les régions chrétiennes”, il a indiqué que la guerre a obligé les chiites de Jbeil et de Kesserwan à quitter leurs villages et il est normal qu’ils veuillent rentrer chez eux.

“Toute déclaration sur un quelconque changement démographique est mensongère et ridicule. Nous encourageons les habitants de Beyrouth à rentrer dans leurs villages mais il faut leur assurer les meilleures conditions”, a-t-il dit.

Par ailleurs, il a rappelé que la Résistance a protégé le pays des groupes terroristes en se battant aux côtés de l’armée dans les Jurds, ajoutant que l’équation armée – peuple -résistance constitue la soupape de sécurité du Liban dans une région en flamme.

“Le chrétien est resté dans son village et toutes les armes qu’il portait dans la Békaa étaient destinées à défendre sa terre et sa dignité”, a-t-il assuré.

Sayyed Nasrallah a confirmé que “la Résistance ne constitue pas un facteur de menace et d’intimidation”

“Si Daech avait étendu ses tentacules au Liban, nul n’aurait été en mesure de tenir les législatives ou des meetings électoraux parce que cette pensée s’apparente à l’obscurantisme et est aux antipodes de la démocratie”, a-t-il conclu.

========Nayla Assaf

Previous post Un chirurgien libanais lance sa production de vin bleu et veut l’exporter (photos, vidéo)
Next post Recortan en 1 hora la semana de trabajo del sector público en el Líbano
%d bloggers like this: