Quelques réflexions avant de voter le 29 avril

100

Par Dr. Elie Haddad

Nous votons dans la diaspora pour la première fois le 29 avril.

Je comprends tous ceux qui auraient espéré beaucoup plus du tayyar, beaucoup plus des 18 mois de la présidence du Général Aoun. Mais avant de mettre votre bulletin dans l’urne, posez-vous quelques questions utiles qui vous aiderons dans votre choix:

  1. Qu’ont ils fait tous ces autres qui se représentent alors qu’ils ont gouverné depuis 20, 30 ans ou plus pour certains? Qu’ont ils fait pour achrafieh? Pour la montagne? Le nord? Le sud ?
  2. Que peuvent faire ces candidats dits “société civile”, éparpillés, divisés, noyautés, sans vrai projet mis à part la critique facile et les idées utopiques comme si on vivait sur Mars.

Malgré tout, nul ne peut nier tout ce qui a été fait dans les ministères tenues par le tayyar, en plans directeurs jamais faits au Liban et en projets devenus réalité . Notre vote à l’étranger n’est qu’un exemple, énorme quand même, qui n’aurait jamais pu voir le jour sans la persévérance du ministre des Affaires Etrangeres .
Nul ne peut nier aussi les “exploits” de la présidence du Général, en 18 mois, qui seraient le minimum dans un pays ordinaire, mais qui étaient interdits aux libanais jusque là: la sécurité , le budget, les nominations, l’exploitation des ressources du pays,…

Nous voulons plus et c’est légitime.

Mais pour pouvoir faire plus, pour renforcer l’action du président Aoun, il faut une majorité présidentielle large et forte. C’est une règle de base dans la démocratie , au Liban , en France ou ailleurs . C’est encore plus vrai chez nous depuis Taëf.

Cette majorité c’est votre vote qui la fait aboutir. Elle est représentée par les candidats des listes “le liban fort” لبنان_القوي# que vos voix vont transformer en députés, en majorite présidentielle et en force qui va transformer nos rêves en réalité .