Une Libano-Canadienne sauvagement assassinée par son ex-petit ami à Calgary

Le meurtrier de Nadia Dib l’a poignardée à 40 reprises avant de lui trancher la gorge et de l’abattre par balles alors qu’elle tentait de fuir, confirme la police canadienne mercredi.

Une jeune Libano-Canadienne a récemment été sauvagement assassinée par son ex-petit ami dans la ville de Calgary, a confirmé mercredi la police canadienne qui a publié un rapport détaillé du crime à la demande de la famille de la victime.

Le 25 mars dernier, Nadia Dib, 22 ans, se trouvait en compagnie de son ex-petit ami, Abdel Rahmane Bettahar, 21 ans, avec qui elle avait eu une relation un an auparavant, rapporte le Huffington Post Canada.

Le meurtrier avait refusé de déposer la victime devant son véhicule, et l’aurait emmenée en voiture derrière une maison. Nadia Dib a alors contacté une amie pour lui dire que Abdel Rahmane Bettahar refusait de la laisser partir. L’homme, après avoir garé son véhicule, a alors asséné 40 coups de couteaux à la jeune femme, avant de lui trancher la gorge. Celle-ci était toutefois parvenue à sortir du véhicule pour prendre la fuite, mais le meurtrier, qui détenait une arme à feu, a alors tiré à au moins deux reprises avant que sa victime ne s’effondre, selon des enregistrements vidéos sur place.

 “Adam” Bettahar a été tué par la police, lors d’une course-poursuite, quelques jours après la découverte du corps de Nadia Dib que le tueur avait abandonné dans l’arrière-cour d’une maison, rapporte le quotidien canadien The Star.

“En fonction de toutes les preuves que nous détenons, nous sommes parfaitement sûrs que M. Bettahar est responsable du meurtre de Nadia”, a confirmé mercredi le sergent Colin Chisholm de la section criminelle de la police de Calgary.

“Un jeune homme déséquilibré a ôté la vie de ma meilleure amie, ma sœur. Il croyait avoir le droit de la tuer car elle avait décidé de prendre sa vie en main, en disant non à cet homme qui insistait à être en relation avec elle”, a expliqué Racha Dib, la sœur de la jeune victime. Elle a confié que le meurtre a “brisé” sa famille.

Selon le quotidien anglophone libanais Daily Star, Nadia Dib est née à Montréal, alors que ses parents sont nés au Liban avant d’émigrer au Canada. La jeune femme rêvait de devenir avocate et poursuivait des études afin de décrocher un poste d’assistante judiciaire.

Previous post Un adolescent britannique condamné pour avoir piraté le compte d’un ex-chef de la CIA
Next post APRÈS 22 ANS À LA TÊTE D’ARSENAL, LA FIN DE L’ÈRE ARSÈNE WENGER
%d bloggers like this: