Interview exclusive de Rindala Jabbour pour ODiaspora.

144

Rindala JABBOUR (@RindalaJabbour), membre du bureau politique du CPL et journaliste à Sawt El Mada (@Sawtelmada) a visité les zones frontalières de la montagne où se déroulent les batailles de l’armée libanaise face à Daesh. Elle nous livre ses impressions :

Comment avez-vous  trouvé le moral des soldats ?

J’ai trouvé le moral des troupes très élevé, c’est même eux qui relevaient parfois le moral des gens. Les soldats, entourés par la population, soutenus par le Président fort, par le commandement fort de l’armée, ne peuvent que garder un moral d’acier. Et plus le moral est fort, plus l’issue de la bataille se dirige vers la victoire.

Considérez-vous que la bataille soit presque finie ?

Je pense que la victoire est acquise et quelques heurs ou quelques jours nous séparent de l’annonce définitive et de la libération totale du territoire.

Comment était l’accueil des habitants ?

Les habitants accueillent des délégations de population de différentes régions, reçoivent  des aides alimentaires et en nature qu’ils livrent à l’armée.  L’ambiance est exceptionnelle ; on voyait  des tentes sur lesquelles sont hissés les drapeaux du Liban et de l’armée, des enfants habillés en treillis militaires, des hommes et des femmes qui commencent la célébration même avant d’annoncer la victoire.

Qu’avez-vous ressenti à l’arrivée dans cette région ?

Quand on vient dans cette région, on comprend  tout le sens de l’équation tripartite : armée, peuple et résistance ; on se rend compte de la désuétude de quelques réflexions politiques à ce niveau et l’exactitude de la vision politique du président Aoun.

Quel est votre message aux libanais ?

De là, je lance un appel à  tous les libanais de venir visiter cette région, pour voir de leur propres yeux  ce qui se passe sur le terrain et  pour comprendre le vrai sens du terrorisme, de l’armée libanaise, de la résistance de la population. Tous ceux qui doutaient encore sauront que notre terre a vraiment vécu le terrorisme mais a vraiment pu le vaincre.

Quel est votre message au monde qui subit le même fléau du terrorisme ?

Jusque là, quand on lançait les  appels contre le terrorisme, on était ignorés. Aujourd’hui, on a prouvé au monde que le terrorisme existe vraiment,  que DAECH ( EI) est une réalité, mais que les vaincre est à portée de notre main si on a la volonté ferme pour le faire. L’occident commence à ressentir vraiment le danger car le terrorisme commence à envahir leur pays et leurs populations

Nous devons tous combattre ce terrorisme et nous devons surtout  en finir avec la création de nouvelles organisations terroristes qu’on manipule pour gagner en politique.