Saudi Oger dans la tourmente

123

L’entreprise de construction saoudienne Saudi Oger est en négociation avec la filiale turque des Aéroports de Paris, TAV airports, pour la vente de 16,7% de ses parts dans Tibah Airports Development (TAD), selon l’agence Bloomberg. TAD exploite l’aéroport de Médine depuis 2012 dans le cadre d’un contrat de 25 ans.

Saudi Oger et TAV airports y détiennent chacun 33,3%. La conclusion de la vente permettrait à l’entreprise turque d’augmenter ses parts de 33,3 % à 50 %.

Selon les chiffres cités par Bloomberg, le chiffre d’affaires de l’aéroport saoudien a atteint quelque 157 millions de dollars tandis que ses résulats (avant impôts) avoisinaient 46,3 millions de dollars en 2015. La société est valorisée à hauteur de 381 millions de dollars.

Détenue par l’ancien Premier ministre Saad Hariri, Saudi Oger traverse une crise financière sans précédent depuis la chute des cours du pétrole et la cure d’austérité mise en place par le gouvernement saoudien, son principal client