Abi Ramia sur la présidentielle: Aoun, candidat naturel pour la majorité chrétienne

126

Le député Simon Abi Ramia a souligné, ce jeudi, la nécessité d’élire un chef d’Etat « légitime », notant que le général Michel Aoun était le « candidat naturel » pour la majorité des chrétiens.

Il a alors pointé du doigt, dans un entretien accordé à la radio « Voix du Liban », les « imperfections constitutionnelles » décelées dans l’accord de Taëf en ce qui concerne l’élection d’un président de la République. « Quiconque veut élire un chef d’Etat sans régler ces imperfections contribue au blocage de la présidentielle », a-t-il martelé.

Par ailleurs, et au sujet de l’éventuelle démission des ministres du Courant Patriotique Libre si le mandat du commandant en chef de l’armée était prolongé, M. Abi Ramia a expliqué que le CPL prendra la décision appropriée « dès que les choses seront claires ».