Europol soupçonne Daesh d’avoir organisé la crise migratoire dans l’UE

120

Europol a ouvert une enquête sur l’implication du groupe takfiro-wahhabite Daesh dans l’organisation de la crise migratoire en Europe.

« Sur la base des informations disponibles, nous essayons de découvrir si Daesh joue un rôle important dans le contrôle et la gestion des flux migratoires vers l’Italie », a déclaré le ministre italien de la Justice Andrea Orlando.

Selon lui, le Service de police de l’Union européenne soupçonne les takfiristes d’avoir établi une livraison de migrants en Europe pour l’argent.

En outre, les agences de renseignement européennes n’excluent pas que les émissaires de Daesh travaillent dans les camps de réfugiés en Italie.

Les détails de l’enquête sont confidentiels.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), depuis le début de l’année 2016, plus de 257.000 migrants sont arrivés en Europe en traversant la Méditerranée. Plus de 3.000 personnes se sont noyées.

Fin printemps — début été 2016, les garde-frontières de l’UE patrouillant en Méditerranée ont enregistré une croissance du nombre de passeurs impliqués dans le passage clandestin de migrants illégaux par mer.