Liban: Un dispositif d’espionnage sioniste détecté

30

Les services de renseignements de l’armée libanaise ont détecté et désactivé mardi un dispositif d’espionnage israélien implanté dans la région du mont AlBarouk (Mont Liban).

« Il s’agit d’un dispositif en forme de deux faux rochers dans lequel étaient implantés une caméra et un émetteur », affirme un communiqué de l’armée libanaise, cité par le quotidien libanais As-Safir.

Et d’ajouter : « Ce nouveau dispositif fait partie des systèmes d’espionnage déjà décelés par les autorités concernés et dévoile le niveau d’infiltration israélienne de la scène libanaise. Cette agression s’inscrit dans le cadre de la violation continue par ‘Israël’ de la souveraineté libanaise et de la résolution 1701 de l’ONU ».

Deux takfiristes de Daesh arrêtés

L’armée a en outre enregistré un nouvel exploit face aux groupes takfiristes. Une unité de l’armée libanaise a intercepté un véhicule de type Van à bord duquel s’étaient cachés deux membres du groupe takfiro-wahhabite Daesh dans un coffre. Ces deux terroristes entendaient se rendre au Jurd d’Ersal (Est du Liban).

Une source militaire citée par le quotidien libanais As-Safir a fait état d’ « un mouvement de transfert de terroristes de la ville d’Ersal vers le Jurd ».

Et d’ajouter: « l’étau contre les terroristes se renforce, dans le but d’interdire toute présence des takfiristes au Liban ».