Le réseau 4G+ devrait être déployé au Liban en septembre

Le ministre des Télécoms, Boutros Harb, a parrainé mercredi 9 mars la signature des contrats entre le réseau Alfa – géré par l’égyptien Orascom depuis 2009 – et les sociétés de télécommunications Ericsson et Nokia pour déployer le réseau 4G+ au Liban, une norme qui permet d’augmenter la vitesse de connexion jusqu’à 300 mégabits par seconde (Mb/s), précise le communiqué.

« Cet accord va accélérer l’adaptation du réseau à la 4G+ sur l’ensemble du territoire libanais », s’est réjoui le ministre. Un objectif inscrit dans la stratégie du ministère des Télécoms pour développer le secteur et qui, lors de son annonce en juillet dernier, prévoyait un passage progressif à la 4G+ à l’horizon 2017.

« Ces contrats prévoient notamment la mise à jour des 1 300 relais existants au Liban afin d’assurer la couverture du réseau 4G+ sur 99,7 % du territoire », a annoncé de son côté le PDG d’Alfa, Marwan Hayek, qui a également signé avec Ericsson et Nokia un protocole d’accord afin de préparer le déploiement du réseau 5G au Liban à partir de 2018.