Le Courant Patriotique Libre

Le Courant patriotique libre s’inscrit dans le prolongement du mouvement populaire qui a vu le jour avec la nomination du Général Michel Aoun au poste de Premier ministre à la fin des années 80. Il exprime la prise de conscience du peuple libanais face aux ingérences étrangères et à leurs conséquences.

Adoptant en toute circonstance une conduite empreinte de courage et d’humanité, le Courant, tant au Liban qu’au sein de la diaspora, s’est opposé à l’occupation du Liban et n’a ménagé aucun effort ou sacrifice dans sa lutte pour le recouvrement de la liberté, de la souveraineté, de l’indépendance du pays et de la dignité de son peuple.

Le Courant patriotique libre, en sa qualité de parti politique, cible le renouvellement de la vie politique au Liban sur des bases éthiques, de culture et d’avant-gardisme, de même qu’il aspire à l’émancipation des esprits. Il s’engage à œuvrer sous le chapitre de la réforme et du changement selon les principes suivants :

Les principes

Le Courant patriotique libre affirme :

  • Sa croyance dans le respect de la dignité humaine, que les Hommes naissent et meurent égaux et qu’ils jouissent durant leur vie des mêmes droits à la liberté, à la dignité et à la différence d’opinion et de croyance.
  • Son engagement au respect de la Charte internationale des droits de l’homme, des pactes et accords internationaux y afférents, de manière à ce que leurs valeurs et leurs principes guident le parti et son programme.
  • Son appartenance au Liban en tant qu’entité libre, souveraine et indépendante fondée sur un pacte social décidé par la libre volonté de son peuple.
  • Sa conviction de la spécificité de l’expérience libanaise, forte de sa pluralité, de sa symbiose culturelle et de son ouverture aux civilisations étrangères ainsi que de son expérience démocratique pionnière au sein du monde arabe.
  • Son respect de la Constitution, fondement du pouvoir au Liban, dans son application, sa compréhension et son amendement.
  • Son attachement à l’ouverture du Liban à son environnement arabe et au monde, à son interaction avec eux dans le respect de l’appartenance nationale, de manière à ce que chaque citoyen libanais soit une dimension libanaise à l’étranger et non une dimension étrangère au Liban.
  • Sa conviction de l’égalité entre l’homme et la femme dans les droits et les obligations, la femme étant le partenaire principal de l’homme dans l’édification de la société et la prise de décisions.
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com