Relaxe de Ziad Itani, mandat d’arrêt contre Suzanne Hajj

46

Le premier juge d’instruction, Riad Abou Ghida, a demandé la mise en liberté du dramaturge libanais, Ziad Itani et a émis un mandat d’arrêt à l’encontre du colonel Suzanne Al-Hajj”, a signalé, mardi, notre correspondante.

Le juge Abou Ghida avait mis fin à l’interrogatoire par une confrontation entre Al-Hajj et le pirate informatique (E. Gh.).

L’avocat de Mme Hajj, l’ex-bâtonnier du Liban-Nord, Rachid Derbas, a affirmé, à la fin de l’interrogatoire, que sa cliente a nié les faits et les accusations, affirmant enfin qu’il n’y a aucune preuve irréfutable de son implication.