La guerre en Syrie a fait plus de 350 000 morts en sept ans

25
Les décombres, ici photographiés le 14 novembre 2017, provoqués par des bombardements la veille sur la ville d'Atareb, dans la province d'Alep en Syrie. Photo Zein Al RIFAI. AFP

La guerre en Syrie a fait plus de 350 000 morts, selon un nouveau bilan fourni par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) à trois jours du 7e anniversaire du conflit.

«353 935 personnes ont été tuées depuis le 15 mars 2011», a indiqué l’OSDH qui dispose d’un vaste réseau d’informateurs à travers la Syrie.

Dans cette guerre dévastatrice, les civils ont payé un lourd tribut et continuent de le faire notamment dans l’offensive que mène le régime depuis le 18 février sur l’enclave rebelle assiégée de la Ghouta orientale, en bordure de Damas.

Parmi les victimes de la guerre figurent 106 390 civils dont 19 811 enfants, a précisé l’Observatoire.

Voici le bilan en détail des 7 ans de guerre, selon l’OSDH:

– 106 390 civils, dont 19 811 enfants et 12 513 femmes

– 63 820 soldats du régime

– 58 130 membres des forces pro-régime (dont 1 630 du Hezbollah libanais et 7 686 d’autres groupes chiites étrangers)

– 63 360 jihadistes et extrémistes islamistes (dont des membres du groupe Etat islamique et d’un groupe autrefois lié à Al-Qaïda)

– 62 039 combattants d’autres forces, notamment membres de groupes rebelles non jihadistes, des forces kurdes et des soldats de l’armée syrienne ayant fait défection

– 196 personnes non identifiées dont les décès ont été répertoriés.