Aoun appelle les pays Arabes à résoudre leurs différends par le dialogue

9

Le président de la République Michel Aoun a appelé les pays Arabes, ce jeudi, à résoudre les problèmes et différends qui les opposent autour d’une table de dialogue.

Il a souhaité que l’entente politique soit instaurée entre ces Etats, et que l’argent dépensé sur les guerres soit consacré au développement des sciences.

Le président s’est exprimé lors de sa rencontre, à Baabda, avec une délégation de spécialistes arabes des laboratoires dentaires, venant de Syrie, de Palestine, d’Irak, de Tunisie, de Jordanie, du Soudan et d’Egypte, pour participer à une rencontre consultative organisée par le syndicat des spécialistes des laboratoires dentaires au Liban.

Il a assuré qu’il encourageait la tenue de tels congrès médicaux au Liban, parce qu’ils permettaient l’échange des expertises et le développement des sciences et de l’Homme.

“La tenue de cette rencontre à Beyrouth est un signe de confiance en le Liban”, a-t-il conclu.

Par ailleurs, le chef de l’Etat a passé en revue les développements politiques, notamment sur le plan des prochaines législatives, avec le député Emile Rahmé.

Il a en outre effectué un tour d’horizon sur la conjoncture politique avec l’ancien ministre Naji Boustani.

Le président Aoun s’était auparavant informé, auprès du procureur général de cassation Samir Hammoud qu’il a rencontré au palais présidentiel, sur  le travail du parquet et le surpeuplement des les prisons.