Ordre du Jour : A l’occasion de la Fête de l’Armée

12

À l’occasion du 72ème anniversaire de la formation de l’Armée
le commandant en chef de l’Armée le Général Joseph Aoun s’adresse aux militaires en leur transmettant l’ordre du jour. En ce qui suit son contenu

Chers militaires,
Nous célébrons la fête de l’armée cette année, alors que les yeux des Libanais sont fixés sur vous, votre courage et bravoure dans le champ de bataille, tout en offrant les sacrifices grandioses défendant votre territoire, votre peuple et le drapeau de votre pays. En célébrant ce jour, nous avons une pensée pieuse des militaires héros, dont certains sont tombés martyrs, d’autres blessés ou même enlevés par les organisations terroristes. Le terrorisme demeure le même, quelle que soit son origine, que ce soit des frontières sud ou est, où vous avez bouclé les terroristes durant les dernières années, tout en les acculant au maximum possible. C’est ainsi que vous poursuivez aujourd’hui vos efforts consentis en visant brutalement les terroristes lors des incidents récents, et ce afin d’avorter toute tentative de leur part cherchant à s’enfuir en direction des villes et villages sécurisés ou en direction des camps des réfugiés, et ce dans l’objectif de prendre ses habitants innocents pour des boucliers humains.

Chers militaires,
Ce que vous avez accompli et vous continuez à le faire, en tant qu’opérations préventives successives dans le cadre de la sécurité de prévention, ont épargné le pays et ses citoyens d’énormes dangers au niveau des âmes et des propriétés. Votre trajet est la source de fierté de votre armée et de chacun de vous, la source de laquelle puise le peuple sa confiance ainsi que son commandement politique qui ne s’attarde pas de saisir toute occasion pour mettre l’accent sur son appréciation vis-à-vis vos efforts, vos sacrifices et votre engagement aux principes et aux valeurs humanitaires suprêmes. C’est pourquoi vous constituez aujourd’hui les lignes rouges qui ne peuvent être nullement transgressées, car un acte pareil est considéré comme une violation visant les intérêts de l’État, ses institutions, la sécurité des citoyens et leur droit sacré de vivre en sécurité, en liberté et avec dignité.
Vous tracez ces lignes rouges vis-à-vis de toute personne qui tente de déstabiliser la sécurité et l’ordre dans le pays, ou qui cherche à frapper ses institutions, à saboter sa vie démocratique aux deux niveaux abstrait et concret. Tout comme vous avez pu précédemment préserver la stabilité nationale tout le long de la période de vacance présidentielle, arrivant à l’élection du Général Michel Aoun en tant que Président de la République, vous êtes appelés aujourd’hui à épauler, au niveau sécuritaire, la réalisation de l’échéance parlementaire prévue, loin de toute intervention ne s’inscrivant pas dans le cadre de la mission qui vous a été confiée, de la sorte qu’un climat de sécurité, de liberté et de démocratie soit assuré lors de cette échéance.

Chers militaires,
Votre détermination à faire face au terrorisme et à poursuivre les saboteurs, simultanément avec votre disponibilité complète à confronter les menaces de l’ennemi israélien, allant notamment de vos capacités et du droit de vos citoyens à lui résister et à riposter à ses agressions, sans oublier votre coopération constructive avec la Finul, les forces amies du Liban en application de la résolution 1701, aboutissent tous à la préservation de l’État et de ses instituions, tout en l’immunisant contre tout danger provenant de l’intérieur ou de l’extérieur. Tout comme les efforts précités contribuent à la construction d’une base solide introduisant ainsi le redressement économique, social et de réforme, fait qui accorde à vos efforts divers aspects nationaux et vous confie encore plus de responsabilités.
Vous célébrez aujourd’hui votre fête et votre image rayonnante est gravée dans la conscience du pays, reflétée sous forme d’affection dans les yeux de ses citoyens. Tenez donc à votre promesse, et demeurez le symbole de l’honneur, du sacrifice et de l’espoir qui ne prendra jamais fin.

Yarzé le 31/7/2017

Le Général Joseph Aoun
Commandant en Chef de l’Armée