Ibrahim à Laboué: Les négociations entre le Hezbollah et Al Nosra sont compliquées

6
SHARE
Abbas Ibrahim

Le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, a indiqué mardi, depuis Laboué, que les négociations entre le Hezbollah et le Front Al-Nosra sont très « épineuses » et « compliquée », ajoutant qu’elles prendraient probablement fin dans quelques heures.

« Ceux dont je négocie la libération sont des Libanais, indépendamment du parti auquel ils appartiennent. Nous ne nous soumettrons aux conditions que s’ils se concilient avec notre dignité et la souveraineté de la patrie », a-t-il dit.

Le général Ibrahim a fait ces déclarations alors qu’il supervisait une rencontre entre les personnalités de Laboué et de Ersal.

« Le but des négociations est humanitaire. Le Hezbollah est un parti libanais et nous négocions en faveur de Libanais », a-t-il dit.

Il a expliqué qu’il n’a jamais négocié sur la base des appartenances religieuses ou identitaires, rappelant le dossier des religieuses de Maaloula.

Questionné sur le sort des militaires otages de Daech, il a révélé qu’il n’y pas de négociations en ce sens, signalant qu’ils sont « sous ma protection ».

« L’unité est une garantie pour le Liban, lequel ne peut se limiter à une communauté. Les habitants de Laboué et de Ersal doivent resserrer les rangs », a-t-il clamé.

Le président de la municipalité de Ersal, Bassel Al-Houjeiry, a pour sa part assuré, lors de la rencontre, que « l’armée a toujours démontré son attachement au Liban et aux Libanais. Elle mettra fin aux éléments armés dans les jurds et nous sommes à ses côtés ».

« Des milliers des déplacés, outre ceux qui quitteront le jurd de Ersal selon l’accord entre le Hezbollah et le Front Al-Nosra, rentreront en Syrie », a-t-il précisé.

Le général Ibrahim a quitté la région de Laboué après avoir tenu une réunion avec les notables de cette région et de Ersal au domicile de Khaled Rabah.

=========N.A.