Le Canada rejette l’ouverture d’une ligne directe reliant Montréal à Beyrouth

28

Le quotidien canadien La Presse a confirmé hier que le gouvernement mené par Justin Trudeau avait rejeté la demande d’Air Canada d’établir une ligne directe entre Montréal et Beyrouth, citant notamment le cabinet du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau. 

«  Les vols directs entre le Canada et le Liban ne sont pas autorisés en ce moment pour des raisons de sécurité nationale (…) Les passagers peuvent voyager sur des vols de correspondance  », a indiqué ce dernier dans un courriel relayé par La Presse, qui a précisé que cette décision avait été communiquée à Air Canada « la semaine dernière ».

Pour rappel, la compagnie avait engagé des démarches avec le gouvernement canadien afin qu’il autorise l’ouverture de cette ligne directe, notamment pour répondre à une forte demande issue de membres de la diaspora libanaise. Selon La Presse, citant des chiffres de Statistique Canada, ce pays accueille environ 190 000 Canadiens d’origine libanaise au pays, dont 70 000 pour le seul Québec.

Air Canada avait en outre reçu en 2003 l’approbation du gouvernement pour exploiter des vols directs vers le Liban. Mais ce dernier avait finalement changé d’avis à quelques jours du vol inaugural, en invoquant également des motifs de sécurité.Enfin la décision du gouvernement canadien pourrait également affecter les négociations entre Air Canada et Middle East Airlines (MEA) sur un accord de partage de codes devant permettre à cette dernière d’enregistrer ses passagers pendant deux ans sur la ligne directe Montréal-Beyrouth, a indiqué à L’Orient-Le Jour une source anonyme proche de la compagnie nationale libanaise