Kanaan de Mehrab: non à toute résolution internationale pour la réinstallation des Syriens au Liban

12

Le député Ibrahim Kanaan, secrétaire du bloc parlementaire du Changement et de la Réforme, a exprimé le refus de toute éventuelle résolution internationale et de toute décision prise par n’importe quel pays pour la réinstallation des réfugiés syriens au Liban.

Se prononçant à l’issue d’un entretien de deux heures avec le chef des Forces Libanaises Samir Geagea, mardi soir à Mehrab, M. Kanaan a estimé que le gouvernement devrait discuter du meilleur moyen à adopter pour le retour des réfugiés en Syrie.

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, avait appelé le gouvernement libanais, dans son discours hier mardi, à régler le dossier des réfugiés avec le gouvernement syrien. “Notre position est claire à ce sujet, nous voulons le retour des Syriens chez eux et le gouvernement doit trouver la meilleure méthode à adopter pour réaliser cet objectif”, a expliqué le député.

“Le prix que le Liban paye à cause des réfugiés est assez élevé, que ce soit sur le plan économique, financier ou sécuritaire, surtout que notre pays n’a pas la capacité d’assumer un tel fardeau. L’intérêt du Liban doit primer et, par la suite, nous devons coopérer pour servir cet intérêt”, a-t-il martelé. “Nous n’accepterons aucune résolution internationale visant à réinstaller les Syriens au Liban, tout comme nous rejetons toute décision de n’importe quel pays – la Syrie ou autre – de garder les réfugiés sur notre sol”.

Par ailleurs, M. Kanaan a mis l’accent sur l’importance de la coordination entre le Courant Patriotique Libre et les Forces Libanaises sur les différents dossiers, assurant en conclusion que les relations entre ces deux partis étaient “stratégiques et faites pour durer (…), parce qu’elles ont pour but d’édifier l’Etat, de renforcer la logique des institutions et de respecter la Constitution, les lois et la démocratie”