La Libanaise Tamara Elzein parmi les 15 chercheuses récompensées par l’UNESCO pour leur « contribution exceptionnelle à la science »

22
SHARE

Quinze jeunes chercheuses exceptionnelles, sélectionnées parmi plus de 250 candidates dans le cadre de la 19e édition du Prix « L’Oréal – UNESCO Pour les Femmes et la Science », vont recevoir la bourse des Jeunes talents prometteurs internationaux.
Parmi elles, la Libanaise Tamara Elzein, qui travaille sur la radio activité (l’étude qui lui a permis de remporter cette récompense s’appelle « Sciences de la matière. Piéger la radioactivité »). Tamara travaille actuellement à la Commission libanaise de l’énergie atomique. Toujours dans son pays, elle est aussi coordinatrice du programme de bourse d’études de doctorat au Conseil national pour la recherche scientifique.

Elle a obtenu en 1998 une maîtrise de Chimie à l’Université libanaise puis un doctorat de Chimie Physique (science des matériaux) à l’université de Haute Alsace en 2002.

Voilà un parcours qui va devrait faire rêver pas mal de jeunes filles…

L’objectif de la bourse de l’UNESCO, qui sera décernée aux jeunes chercheuses le 21 mars lors d’un gala à Paris, est de les aider, à un moment clé de leur parcours, à poursuivre leur recherche, a précisé l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Depuis 1998, le Programme L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science promeut chaque année des femmes scientifiques au parcours exceptionnel et encourage les talents de femmes en début de carrière dont les travaux sont prometteurs.

Sélectionnées parmi les meilleures boursières nationales et régionales L’Oréal-UNESCO de 2016, elles sont issues de toutes les régions du monde (Afrique et Etats arabes, Asie Pacifique, Europe, Amérique latine et Amérique du Nord).

Aux côtés des cinq lauréates 2017 du Prix L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science, elles participeront à une semaine d’évènements, de formations et d’échanges qui culminera avec la cérémonie de remise des Prix le 23 mars 2017 à la Mutualité à Paris.

Voici la liste complète des 15 boursières des Jeunes talents internationaux 2017, réparties dans cinq catégories qui elles aussi font rêver en terme de perspectives d’avenir.

Observer le cerveau en activité

Dr Lorina NACI, Canada. Médecine Fondamentale. Dans le coma : conscient ou inconscient ?

Dr Muireann IRISH, Australie.

Médecine Clinique. Reconnaître Alzheimer avant les premiers signes de la maladie

Des pistes inédites pour imaginer de nouveaux traitements médicaux

Dr Hyun LEE, Allemagne. Biologie. Maladies neurodégénératives : démêler les protéines agrégées

Dr Nam-Kyung YU, République de Corée. Biologie. Le syndrome de Rett : les cellules neuronales sur la sellette

Dr Stephanie FANUCCHI, Afrique du Sud. Biologie Moléculaire. Comprendre les subtils mécanismes du système immunitaire

Dr Julia ETULAIN, Argentine. Biologie. Mieux cicatriser les tissus

Renouveler les sources potentielles de médicaments

Dr Rym BEN SALLEM, Tunisie. Biologie. La promesse de nouveaux antibiotiques

Dr Joanna SULKOWSKA, Pologne. Biologie. Dévoiler les secrets des protéines

Dans l’intimité de la matière

Mme Nazek EL-ATAB, Emirats Arabes Unis. Électronique, Informatique et Ingénierie. Miniaturiser l’électronique sans perdre la mémoire

Prof. M. Bilge DEMIRKOZ, Turquie. Physique. Percer les secrets des radiations cosmiques

Dr Tamara ELZEIN, Liban. Sciences de la matière. Piéger la radioactivité

Dr Ran LONG, Chine. Chimie. Mieux exploiter nos ressources énergétiques grâce à la nanochimie

Scruter le passé pour éclairer l’avenir… ou l’inverse

Dr Fernanda WERNECK, Brésil. Biologie. Prévoir l’adaptation de la biodiversité animale

Dr Sam GILES, Royaume-Uni. Biologie. Revisiter l’évolution des vertébrés à travers leurs boites crâniennes

Dr Agnes KOSPAL, Hongrie. Astronomie. Observer la naissance des soleils et des planètes pour mieux comprendre le système solaire