Zoom sur Anthony Barbar: le pari de la jeunesse.

104

A l’instar de sa compatriote Gabrielle Doueihy, Anthony Barbara, qui participera à l’épreuve du 50 m nage libre en natation, fait également partie des cinq athlètes libanais à avoir bénéficié d’une invitation aux JO de Rio de Janeiro.

Anthony John Barbara, de son nom complet, n’est assurément pas le nageur libanais le plus expérimenté, mais il est cependant l’un des plus talentueux et sûrement le plus talentueux de sa génération.

Ainsi, au moment de choisir les deux athlètes qu’elle enverra au Brésil, la Fédération libanaise de natation a préféré tabler sur la jeunesse et l’avenir plutôt que de miser sur des nageurs plus expérimentés, mais déjà plus très jeunes, comme Waël Kobrossly, qui avait concouru à Londres il y’a quatre ans.

Anthony Barbar a donc de lourdes responsabilités sur ses épaules. Non seulement il ne doit pas décevoir les espoirs placés en lui, mais il doit aussi enregistrer de bonnes performances à Rio. Si une médaille semble à l’heure actuelle plus qu’utopique, Barbar possède toutefois le talent nécessaire pour battre son propre temps sur la distance du 50 m nage libre. Affaire à suivre donc…

Qui est Anthony Barbar?

Pas encore âgé de 20 ans, le nageur vedette de l’Oklahoma Baptiste University, aux États-Unis, a à son palmarès des distinctions à faire pâlir d’envie ainsi que plusieurs participations à des compétitions internationales, comme les Jeux asiatiques d’Incheon (Corée du Sud) en 2014 ou encore les Championnats du monde de la discipline en 2015 à Kazan (Russie), lors desquels il explose le record du Liban du 50m papillon avec un nouveau temps de 24.88 secondes contre 25.04secondes précédemment.

Lors de ces mêmes championnats du monde, Anthony avait réalisé un temps honorable de 24.31 secondes en 50m nage libre.VPour se qualifier en demi-finale, il devra probablement descendre sous la barre des 22.50 secondes. Le record du monde de la discipline est détenu depuis 2009 par Cesar Cielo, un nageur brésilien, qui a expédié la distance en 20.91 secondes.

Plus à l’aise en nage papillon qu’en nage libre, le nageur du Mont-La-Salle au Liban, a notamment remporté en mai 2015 le tournoi de Mexico (Mexique), qualificatif pour les Championnats du monde, dans l’épreuve du 50m papillon. Anthony Barbar s’est également classé second de la 2016 Speedochampions series, un tournoi universitaire.

Quelque semaines plus tard il récidive et monte sur la seconde marche du podium du tournoi universitaire South Sectional. Ce qui montre que notre athlète ne manque pas de rythme.

Le programme d’Anthony Barbar à Rio

Cette épreuve se déroule sur trois jours du 11 août au 13 août. Ainsi le jeudi 11 août sera consacré aux séries qui débuteront à 18h (heure de Paris). Le lendemain place aux demi-finales à partir de 3h du matin. Enfin la finale est quant à elle programmée le samedi 13 août également à 3h du matin. Autant dire qu’il va falloir se lever très tôt ou dormir très tard pour assister aux épreuves de natation.

Qu’est-ce que la nage libre?

La nage libre est le style de nage le moins réglementé utilisé lors des compétitions de la Fédération internationale de natation (F.I.N.). Il est à noter que le crawl est utilisé par presque tous les nageurs, car il est considéré comme la nage la plus rapide. Dès lors, le terme nage libre est souvent utilisé comme synonyme de crawl.

Il faut savoir qu’il existe 9 épreuves individuelles de nage libre aux championnats du monde de natation ainsi qu’aux Jeux olympiques d’été (50 mètres; 100 mètres; 200 mètres; 400 mètres; le 800 mètres; 1500 mètres; 5 kilomètres; 10 kilomètres et 25 kilomètres)