Dix ans après sa défaite au Liban,Israël a une peur terrible du Hezbollah

36

L’Entité sioniste a commémoré hier le dixième anniversaire de sa guerre de juillet 2006 sur le Liban – selon le calendrier hébraïque – en lançant un certain nombre de menaces …

Naftali Bennett, le chef de l’organisation fascisante Foyer juif, a déclaré qu’Israël devait se préparer à un nouveau paradigme dans lequel l’ensemble du Liban devenait une cible « parce que le Liban est égal au Hezbollah et le Hezbollah est égal au Liban ». Le général Gadi Eizenkot, commandant général de l’armée israélienne, a menacé de transformer le Liban en « banlieue sud » – le bastion du Hezbollah à Beyrouth qui a déjà été bombardé par Israël.

De telles menaces ne sont pas vraiment éructées par des officiels et des commandants militaires certains de leur victoire… Ces gens-là vivent plutôt dans un état de peur et de panique, et ils cherchent à rassurer les colons juifs après la défaite majeure qu’eux et leur armée ont subie il y a dix ans.

En effet, après un assaut long de 33 jours où Israël a utilisé tous ses moyens militaires, y compris des jets modernes, des chars Merkava, et des unités d’infanterie spéciales, les forces d’assaut ont échoué à progresser d’un seul kilomètre dans les terres libanaises grâce à l’opposition des combattants libanais de la Résistance islamique.

Bien que les avions israéliens ont réussi à détruire les banlieues et certaines villes du Sud Liban – une mesure vindicative et sauvage dont l’objectif était de couvrir l’échec face au Hezbollah – tous ceux qui visitent le sud ces jours-ci ne verront aucune trace des destructions causées par la guerre, et vont constater une volonté encore plus forte de résister et de faire face à toute nouvelle agression israélienne.

Le premier dirigeant du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, a déclaré dans un récent discours que la partie qui sera prête au plus de sacrifices sera celle qui remportera la prochaine guerre. Nous ne doutons pas que le parti islamique arabe est le plus disposé à offrir ses martyrs, comme il l’a fait dans les guerres précédentes. Et peut-être encore plus aujourd’hui parce que la prochaine guerre pourrait bien être décisive et la dernière.

Il y a plus de 100 000 missiles en attente pour les Israéliens et cette fois-ci il n’y aura ni lignes rouges ou vertes ou jaunes.

Si une opération de commando mise en œuvre par deux jeunes Palestiniens à Tel Aviv il y a quelques jours, a pu autant secouer les colons israéliens et les terroriser, qu’en sera-t-il lorsque des fusées de toutes les tailles et de toutes les catégories vont commencer à tomber sur leurs têtes …?

Les Israéliens vivent dans un état de panique et de terreur, car ils sont bien conscients du fait qu’ils constituent la prochaine cible dans le désordre sanglant qui domine actuellement la région, et que l’état de sécurité et de stabilité dont ils paraissent profiter est factice et trompeur, et aussi temporaire …